Personnages
JODIE, étudiante/journaliste
QUENTIN, voyageur
FRED, étudiant

Paddington.

Scène III
L'intérieur d'un appartement de style moderne, propre et tout équipé ; 2/12 Ranley Grove - 4064 Paddington.
Jodie, assise sur le sofa, lit le journal.

On frappe à la porte. Jodie se lève pour aller ouvrir.

JODIE, ouvrant la porte — Bienvenue chez toi Quentin !
QUENTIN, franchissant le seuil avec tous ses sacs — Merci bien Jodie. (Il traverse l'appartement jusqu'à la porte de sa chambre, puis se retourne vers Jodie.) Mais... Tu parles français ?
JODIE — Bah en réalité, non je parle pas vraiment français. Mais si on parlais anglais, tous les spectateurs ne comprendraient pas. Alors c'est plus simple comme ça. J'ai été au pair en France pendant deux mois, mais j'ai tout oublié. Je me rappelle que de quelques trucs: "fais dodo, fais caca..."
QUENTIN — Hum, oui, c'est vrai que c'est un peu limité comme vocabulaire... (Il a posé ses sacs et il commence à tourner dans l'appartement comme si il venait ici pour la première fois.) Il est vraiment super bien cet appartement: de vrais meubles, de vrais murs, une cuisine fonctionnelle... En plus il est juste à côté du Paddo. Je t'avais dis que je travaillais au Paddo ?
JODIE — Oui, et c'est à peine deux minutes à pied.
QUENTIN — Et puis c'est vachement plus proche du centre ville. (Il commence à ranger ses affaires.) Ce qui m'embête, c'est que j'ai dû prévenir mon colocataire de mon départ ce matin, au dernier moment...
JODIE — C'est vrai que c'est allé assez vite. T'es venu visiter jeudi. Je t'ai répondu vendredi. Et tu emménages samedi...
QUENTIN — Mais bon ça va, ça n'avait pas l'air de le déranger plus que ça. Il trouvait ça normal que je parte pour quelque chose de mieux. Il a aussi dit qu'il m'appellerai si il partait faire d'autre bushwalking. Finalement on va peut être garder contact...
(La porte s'ouvre. - Entre Fred.)
FRED — Salut Quentin, salut Jodie.
JODIE et QUENTIN — Salut!
FRED — Je viens prendre mes dernières affaires, et je m'en vais. (Il ramasse un petit meuble et un sac qui étaient restés devant la porte de la chambre puis entame ce qui semble être un dernier tour d'appartement.)
QUENTIN, à Jodie — Lui aussi parle français ?
JODIE, à Quentin — Normal, il est français...
FRED, revenant vers Quentin — J'allais oublier de te donner la clef. Tiens. (Il lui donne la clef, puis marche vers la sortie.) Ciao!
(Il sort.)
QUENTIN — Merci.
(Il continue de ranger ses affaires)
JODIE — Ce soir je vais chez un ami pour pendre sa crémaillère, si ça te dit tu viens avec moi... Je crois qu'il y aura pas mal de fromages et du vin rouge !!
QUENTIN — Ah ok, avec plaisir...
JODIE — Et puis on jouera sûrement à Shooter Figther Two...
QUENTIN — Shooter Fighter ???
JODIE — Tu connais Street Fighter II ? Et bien dès que tu perds un round tu bois un shooter.
QUENTIN — Ah euh... ça l'air sympa. (A part.) Punaise j'ai intérêt de bien me souvenir des coups spéciaux avec Blanka.
JODIE — Aller, en voiture!
(Ils sortent.)